Lors de vos tranquilles promenades en Vendée, levez les yeux et découvrez notre cigogne de Vendée ! A moins que vous ne préfériez faire un petit tour dans les « communaux » et vous pourrez en découvrir de nombreuses.

Près des gites de Vendée Le Bistrot et la Grange, dans le bocage ou dans les champs, vous pourrez observer tranquillement la discrète cigogne de Vendée.

Près de vos gites en Vendée, admirez les cigognes !

La cigogne de Vendée pèse entre 3 et 4 kg et peut mesurer 1,20m de hauteur. Cet échassier de bonne taille est vraiment un excellent planeur grâce à l’envergure impressionnante de ses ailes (près de deux mètres).

La cigogne de Vendée (…et d’ailleurs !) possède de très longues pattes dépourvues de plumes qui lui donne l’opportunité de chasser efficacement dans les zones humides de nos marais vendéens. Les pattes sont rouge-orangé, ainsi que son grand (qui fait de 15 à 20 cm). Ses yeux foncés sont bordés d’une coloration noire qui s’étire au coin externe de l’œil comme un maquillage. On peut différencier un mâle d’une femelle grâce à la taille et le bec plus large du mâle.

Le plumage de la Cigogne est uniformément blanc, seules certaines plumes des ailes, les rémiges et les grandes couvertures, sont noires. Lorsque la cigogne replie ses ailes, ces dernières recouvrent totalement les plumes blanches de la queue donnant ainsi l’impression d’une queue noire. 
La durée de vie de ces grands échassiers atteint 15 à 20 ans dans le milieu naturel.

… Laissez la piscine chauffée de vos gites quelques heures…

En Vendée, elle chasse souvent seule ou en groupe comme vous les verrez dans les marais typiques. Ses proies ? Les petits rongeurs comme les mulots ou les campagnols, dans les près humides ou les champs. Elle se nourrit aussi de taupes, de musaraignes, de vers de terre et de quelques poissons, têtards ; et complète son régime avec des insectes, quelques escargots et des vers de terre. La cigogne blanche peut dévorer entre 250 et 400g de victuailles par jour selon la saison. Les proies sont tuées, puis avalées entières. Quelle gloutonne !

… Et allez admirer, près des gites, notre cigogne de Vendée !

 nid de cigogne de vendéeLes cigognes font preuve d’un extraordinaire sens de l’équilibre en choisissant, en Vendée, la pointe d’un poteau électrique (ou un poteau créé spécialement) comme emplacement idéal.

En Vendée (!) et en règle générale aussi, c’est le mâle qui débute l’élaboration du nid. Des branchages de bois , des sarments de vigne, du foin, de grandes graminées sont souvent utilisés et tricotés pour former une plate-forme de bon diamètre : le futur nid se construit avec méthode ! La femelle, attirée par le nid en chantier arrive ensuite pour les quelques ajustements finaux. Elle ajoute des feuilles et des herbes fines afin d’ajouter une cuvette douillette pour ses futurs cigogneaux. Le nid peut peser plus de 500kg, 2 m de diamètre et la hauteur d’un homme.

Voir la belle promenade au Gorgeais, à 10 minutes des gites